Officier dans l'Ordre des Arts et Lettres

 
Gérard Barray

(cliquez sur les images)

Lundi 8 novembre 2010

Le hall d'entrée du Grand Palais …

Ce lundi 8 novembre 2010, au Grand Palais, à Paris, tous les passionnés d’escrime se sont donné rendez-vous pour encourager et applaudir les plus audacieux, les plus adroits de nos sportifs de la spécialité ! Ce n’est pas rien ! La Fédération Française d’Escrime y  a organisé les championnats du monde de la discipline.

Belle moisson de médailles pour nos représentants ! Normal, nous direz-vous : ne sommes-nous pas le pays de D'Artagnan et des mousquetaires ? D’Artagnan justement, figurez-vous qu’il était là et il n’était pas seul : Pardaillan, Scaramouche, et Surcouf, avaient voulu l’accompagner. Seul Cyrano  s'est excusé, éternellement enchiffrené !

Qu'est-ce encore que cette histoire ? Et bien voilà … En marge des récompenses de bronze, d'argent ou d'or décernées à  nos représentants sportifs,  notre ami Gérard Barray,  incarnation à l'écran de ces  héros de cape et d'épée de notre enfance, se voyait  décoré de  la médaille d'Officier des Arts et Lettres.

Après une évocation de ses principaux rôles, l'acteur qui fit rêver toute une génération de mousquetaires en culottes courtes et de petites Miladies énamourées s'est donc vu honoré, sous le dôme prestigieux du Grand-Palais, en recevant cette distinction méritée  des mains du Sénateur Aymeri de Montesquiou, authentique descendant de l'illustre héros d'Alexandre Dumas. L’instant fut émouvant pour tous les spectateurs présents. Une musique “grand siècle” retentissait tandis que les spadassins de la troupe prestigieuse des «Lames sur Seine», bottés de cuir, feutres empanachés et rapières à la ceinture, présentaient de façon magistrale  leur solennel salut royal !

Anecdote amusante : il y a quarante et quelques années, Pierre de Montesquiou-Fezensac, papa d'Aymeri, intronisait Gérard Barray dans la Compagnie des Mousquetaires d'Armagnac !

Le  Maître d'armes Claude Carliez, président de l'Académie d'Armes de France et fidèle entre les fidèles, accompagnait son ancien élève dans les dédales du Grand Palais. Les deux hommes se connaissent et sont amis depuis 50 ans, le cadet ayant tout appris de son aîné sur l'art de croiser le fer. La Secrétaire d'Etat aux Sports, Madame  Rama Yade, rencontrée sous le dôme, aura eu droit à un  baise-main chevaleresque de notre fin bretteur.

Un moment d'émotion …

 Emu et ravi,  le récipiendaire a fait part de son étonnement et de sa fierté en apprenant de la bouche de plusieurs maîtres d'armes et d'autres fines lames que leur passion de l'escrime leur était venue en regardant les films de cape et d'épée où il bondissait et ferraillait avec fougue. La moins émue n'était pas Teresa, sa charmante épouse, qui se fendra de cette confidence : "Je suis heureuse pour lui. C'est un brave homme et il mérite bien cette médaille".

Avis partagé par une ancienne partenaire de l'acteur, Mylène Demongeot, que nous avons pu joindre et qui aurait bien  aimé épingler cette décoration au veston de notre mousquetaire. Milady est réconciliée avec d'Artagnan depuis bien longtemps ! Quant à Perrette Pradier / Constance Bonacieux, en voyage en Asie, elle se promet d'embrasser “son héros” à la première occasion ! Car les années n’ont pas entamé la complicité qui les liait de façon si sympathique, à Pérouges, Alincourt, Fleury en Bierre, alors qu’ils étaient tous réunis en 1961. «Un pour tous et tous pour un» reste à jamais leur devise.

Gérard, nous connaissons de nombreux petits mousquetaires, de petits Mozart, et de petites princesses qui rêvent encore après avoir vu tes films. C ’est aussi eux, par notables interposés, qui te remettent cette médaille en remerciement de tous ces merveilleux moments. Car c’est une trop rare qualité que de savoir faire rêver les enfants.

Toute notre amitié et notre affection t'étant depuis longtemps acquises, nous leur ajoutons nos félicitations pour cette médaille si bien accrochée sur ton cœur.

La vidéo de l'événement sur You tube

Pour pouvoir visionner ce petit film, le seul réalisé sur la remise de cette décoration, veuillez autoriser votre lecteur video à lire le document. Merci à José Sourillan, le réalisateur de ce remarquable reportage.

Pierre, Donatienne, Christian, José, Philippe, Noël, et tous les internautes en visite