ZÄRTLICHE HAIE (Tendres requins)

de Michel Deville

Allemagne (RFA), France , 1967

Allemagne de l'Ouest, France, 1967, 100 minutes, couleurs

REALISATION : Michel Deville.

SCENARIO : Nina Companeez, Gabrielle Upton.

IMAGE : Heinz Höslcher.

MUSIQUE : Martin Böttger.

MONTAGE : Carl Otto Bartning.

COSTUMES : Else Heckmann.

DECORS : Max Mellin.

PRODUCTION : Aldo von Pinelli, Corona Filmproduktion, Melodie Film, Sancra Film.

 

INTERPRETES :

Anna KARINA ............................................................................... Elena / Costa

Mario ADORF ................................................................................. espion SB 3

Gérard BARRAY .................................................................................... Gregory

Fritz TILLMANN ......................................................................................... amiral

Scilla GABEL ........................................................................................... Zeezee

Klaus DAHLEN .................................................................................. Alexander

Rainer von ARTENFELS .................................................................. Philander

Franco GIACOBINI .............................................................................. Fähnrich

Michel DEVILLE ....................................................................................... le curé

  ... et Cristina CASSOLA.

GENRE : Espionnage.

 

COMMENTAIRES : « Je tournai avec Michel Deville , que j’admire profondément, Anna Karina (ma partenaire dans Shéhérazade) et Mario Adorf, une charmante comédie intitulée Tendres Requins.

  Le film étant produit par une compagnie allemande, Michel se rendit à Munich en compagnie de Nina Companeez pour en faire le montage, un montage minutieux et précis, comme à son habitude. A son retour, il me passa un coup de fil pour me dire qu’il était satisfait du résultat.

  Il n’en fut pas de même pour ces Messieurs les Producteurs qui firent refaire le montage à coup de grosses godasses cloutées. Michel considéra - à juste titre- que ce film n’était plus le sien et s’opposa à sa sortie en France.

  Je ne l’ai jamais vu ». (Gérard Barray)

Cliquez sur les vignettes / Hit on the thumbmails / Pinchar en las fotos

(Ed.1.1: 5-3-2008)

haut de page
accueil
menu parent
L'Encinémathèque