SALE TEMPS POUR LES MOUCHES

de Guy Lefranc

France, 1968

France, 1968, 110mn, couleurs, sorti le 23-10-1968

REALISATION: Guy Lefranc.

SCENARIO, DIALOGUE: G.Morris-Dumoulin, Patrice Dard, d'après les personnages créés par Frédéric Dard.

IMAGE: Didier Tarot.

MUSIQUE: Jo Moutet.

MONTAGE: Germaine Lamy, ast.Jacqueline Lefranc.

DECORS: Louis Le Barbenchon.

ENSEMBLIER: Pierre Lefait.

SON: Raymond Gauguier.

CASCADES: André Gaillard.

CAMERA: Gilbert Chain, ast.Jacques Mironneau, Richard Suzuky.

SCRIPT: Christiane Bertin.

MAQUILLAGE: Lina Gallet.

AST-REALISATEUR: Michel Lang.

REGIE: Michel Mombailly.

DIRECTION de PRODUCTION: Guy Lacourt.

ADMINISTRATION: Jean Hébert.

PRODUCTION: Jacques Roitfeld.

 

INTERPRETES :

Gérard BARRAY .................................................. Commissaire San Antonio

Jean RICHARD ................................................................. Inspecteur Bérurier

Paul PREBOIST ................................................................. Inspecteur Pinaud

Maria MAUBAN ........................................................................................ Wanda

Anna GAËL ................................................................................................ Nadia

Marcel BOZZUFFI .................................................................................. Francis

Roger CAREL .......................................................................................... Bernal

Marthe MERCADIER ........................................................................... Albertine

Jackie ROLLIN-SARDOU ....................................................... Berthe Bérurier

Roland ARMONTEL .......................................................... le chef de la police

Pierre TORNADE ............................................................................ le brigadier

Georges LYCAN ....................................................................................... Serge

Robert LOMBARD ..................................................................................... Finfin

Michel CRETON .................................................................................... le voyou

Edith GARNIER ................................................................... la fille dans le foin

Roger TRAPP ..................................................................... le chauffeur de taxi

... et Bernard TIXIER, Pierre TISSOT, Pierre KOULAK, AMARANDE, Jenny ASTRUC, Hélène REMY, Christine AUREL, Martine BROCHARD, Marie-Noëlle GRESSET, Zorica LORIC, Maïthe MANSOURA, Maria MINH, Nathalie NORT, Louise ROBLIN, Bernadette STERN, Claude CERVAL, Bernard LECOQ, René BERNAN, Paul RIEGER, Pascal FARDOULIS, Hervé SAND, Jacques TESSIER, André CAGNARD.

 

COMMENTAIRES: L’inspecteur Bérurier vient réclamer à son locataire Lorenzi, un loyer en retard ! Mais il le découvre assassiné… Il va réaliser que l’hôtel particulier qu’il louait à cet individu est en fait une maison de passe tenue par Mme Albertine(Marthe Mercadier).

  Le commissaire San Antonio (Gérard Barray) a juste le temps de recueillir de précieux renseignements de cette Mme Albertine (Marthe Mercadier), avant que celle-ci ne soit froidement abattue ! Le voilà sur la piste d’une certain Monsieur Max (Roger Carel), directeur d’un laboratoire …

  Ce dernier doit recevoir officiellement une cargaison de 20 kgs   de morphine pour retraitement à des fins médicales …C’est là tout le nœud de l’histoire.

  Des personnages troubles vont œuvrer pour intercepter ce  sulfureux chargement: Francis (Marcel Bozzuffi),  Wanda (Maria Mauban), Finfin (Robert Lombard), Nadia (Anna Gaël) , pour ne citer que ceux-ci .

  Les problèmes se corsent quand on s’aperçoit que les trafiquants n’ont pas mis la main sur la morphine mais sur des virus d’oreillons ! De quoi paralyser tout le pays, comme le dit le chef du service de police incarné par le savoureux  Armontel.

  San Antonio aidé de ses deux fameux inspecteurs, Bérurier (Jean Richard) et Pinaut (Paul Préboist)  aura fort affaire pour démonter le réseau d’escrocs dangereux impliqués dans cette histoire.

  On aura le temps de reconnaître au passage des seconds rôles sympathiques  comme Pierre Tornade, Michel Creton, Bernard Le Coq au début de sa carrière, Jackie Rollin dans le rôle de Berthe (Mme Berrurier), Claude Cerval, Georges Lycan, Amarande, ainsi que toute une bande de jolies demoiselles

  Gérard Barray aura eu plaisir à retrouver son ami du cours Simon, Marcel Bozzuffi. On peut penser qu’ils se seront bien amusés à jouer, l’un face à l’autre, aux gendarmes et aux voleurs !

  L’histoire se terminera bien, les méchants seront punis  et le fringant commissaire aura même réussi à ramener dans le droit chemin la ravissante Nadia (Anna Gaëlle) !

  On peut identifier dans ce long métrage,  le village de Seraincourt (scène où Jean Richard et Paul Préboist ont une altercation avec une  respectacle dame de la SPA .)

Notons pour les dernières scènes, le choix judicieux du metteur en scène qui nous fait survoler en hélicoptère, le beau château médiéval de la Roche-Guyon au bord de la Seine.

  Relevons également le travail de Jo Moutet, créateur d'une superbe parodie musicale de western qui sert de fond sonore à cette page...

  Un autre beau succès encore pour ce deuxième épisode du Commissaire né de l’imagination de Frédéric Dard, qui en France aura attiré 1 492 325 spectateurs.

  

Cliquez sur les vignettes / Hit on the thumbmails / Pinchar en las fotos

(Ed.1.1: 1-1-2008)

haut de page
accueil
menu parent
L'Encinémathèque
alt :