NESTOR BURMA : Retour au Bercail

de Pierre Koralnik

France, 1993

 

« Retour au bercail »

(France 2, M6, RTBF)

Cliquez

Série télévisée «Nestor Burma», épisode 7, saison 2

DIRECTEUR de la FICTION : Didier Decoin, personnage créé par Léo Malet
REALISATION : Pierre Koralnik
SCENARIO, DIALOGUES  : Pierre Uytterhoeven, Christian Watton
MUSIQUE  : Christian Gaubert
MONTAGE : Eliane Guignet
DECORS : Marina Albertini
SON : René Sutterlin
CASCADES : François Doge
PRODUCTION : Eddy Cherki, Patrick Meunier

 

Distribution

Guy MARCHAND : Nestor Burma
Anna BONAIUTO : Laura
Bernard HALLER : Commissaire Fuetter
Simon HEINE : Inspecteur Wilfried
Gérard BARRAY : Me Edmond Dorville
Noëlla DUSSART : Maria
Banessa LARRE : Agnès
Pierre DUBEY : Inspecteur Berger
William JACQUES : le curé
Pierre JULIEN : Dumont
Arthur GROSJEAN : Rohmer
… et Anne-Maria MION, Diego GAFFURI, Giovanni BATTAGLIA, Mario CEI, Alberto RUFFINI, Orion VALSANGIACOMO, Sergio FILIPPINI
L’intrigue
Cliquez

Laura (Anna Bonnaiuto) est à la tête d’un restaurant très chic, "Le Bercail", situé au bord du Lac de Lugano en Suisse. Elle est effondrée : sa fille de 19 ans, Agnès (Vanessa Larré) a été retrouvée assassinée. Il faut dire que les rapports mère/fille n’étaient pas des plus faciles. Agnès avait un amant, l'avocat Me Dorville (Gérard Barray) qui auparavant avait été celui de sa mère.

Laura est suspectée par les services de la police dirigée par le commissaire Fuetter (Bernard Haller). Elle demande l’aide de son ancien amoureux, le détective français Nestor Burma (Guy Marchand).  Ce dernier arrive de Paris pour l’aider. Avec son flair, Burma pressent tout de suite que la jeune serveuse Maria (Noëlla Dussart), immigrée des pays de l’Est, en sait beaucoup, mais elle a peur n'ose pas parler. Un Pakistanais a été retrouvé mort, “tombé” d’un pont…

Voilà que l’affaire se complique … Tout semble accabler Laura ! On la déclare démente et meurtrière ! Les inspecteurs Wilfried (Simon Heine) et Berger (Pierre Dubey) semblent jouer un jeu bien trouble. Et ce Me Dorville, qui semble si compatissant et bien trop bénévole, ne fait-il pas racketter un étrange et malin petit garçon (Ludwig Briand qui n’a pas encore été le petit « indien dans la ville » !) ? Il y a aussi ce prêtre (William Jacques), qui paraît passionné par l’Alleluia d’Haendel tout en entassant des travailleurs clandestins dans de sordides cachettes ! On trouve également Dumont (Pïerre Julien), un néo-nazi qui se plaît à incendier les immeubles, histoire “d’assainir le territoire” …

Cliquez

Burma suspecte tout le monde y compris Laura. Et il en voit de toutes les couleurs ! On le soupçonne d’être un trafiquant de drogue, on l’agresse, on veut l’écraser et il échappe de peu à un incendie … Heureusement, il est aidé par la ravissante Hélène (Géraldine Cotté).

Les pièces du jeu tombent une à une ! Dumont puis Dorville sont assassinés. Par qui ?

Hélène découvre le fin mot de l’histoire… : Ttous les acteurs de ce mélodrame sont véreux, des policiers au prêtre en passant par les infirmières qui fêtent leur affreuse besogne au champagne ! Grâce à Burma et Hélène, tout ce beau monde sera arrêté par le commissaire Fuetter. Burma «ramènera Laura au Bercail» avant de rentrer à Paris. Encore une fois, il aura oublié de lui dire "Je t’aime"… !

 

(Ed.1.1: 14-10-2008)

haut de page
accueil
menu parent
L'Encinémathèque
alt :